La Corse

Vous êtes ici : Accueil > La provence > La Corse

La Corse   
Extrait de www.marseille-provence-tourisme.com
L’île aux mille visages
Qu’on la nomme Kalliste, Cyrnos ou bien Corsica, l’ile de beauté célèbre depuis la nuit des temps, a toujours fasciné les méditerranéens. Par son originalité, sa richesse et la pureté de ses sites, elle est aujourd’hui un véritable conservatoire naturel, de l’architecture et de la culture méditerranéenne.
Négligée pendant des siècles, appauvrie par les différentes invasions barbaresques, saignée à blanc par les Génois, Vénitiens et autres Phocéens, elle est parvenue à s’affirmer au 18ème siècle en faisant preuve d’une maturité, d’une liberté politique et démocrate qui alla jusqu’à influencer la constitution même des Etats-Unis et de la France (la constitution américaine étant copiée quasiment mot pour mot sur son modèle corse).
Au niveau religieux, son architecture est réputée dans le monde entier, que l’on évoque les multiples chapelles Romanes, les décorations polychromes ou bien l’art baroque « barochetto » qui y a atteint son apogée après des siècles de sacrifices.

Bénéficiant d’un microclimat sans pareil, qui marie douceur, ensoleillement, aridité, précipitations violentes et périodes hivernales toutes alpines, elle a donné naissance à une flore, une faune et des massifs uniques. De ses plus hauts sommets jusqu’à sa ligne de côte, le visiteur ne peut être que subjugué par la richesse de la mosaïque qui s’offre à lui…

Que l’on choisisse un tourisme culturel, sportif ou que l’on recherche seulement le farniente, on comprend très vite pourquoi cette île aux multiples visages, véritable carrefour des civilisations méditerranéennes a toujours séduit les hommes.
Une île mythique
Avec sa sauvagerie et sa beauté, la Corse indomptable est fascinante. Véritable terre de légende, nourrie par le sang de ses martyrs, hôtes du maquis, elle a forgé une âme insulaire très forte. En effet prendre le maquis a toujours été une seconde nature pour le peuple Corse victime au fil des siècles des raids barbaresques, de la violence génoise et de l’arbitraire en général… Elle a su intégrer dans sa culture, les grands mythes païens avant d’embrasser sous l’influence génoise, la religion chrétienne.

Déconcertante, elle surprend le visiteur par le contraste de ses roches et la violence des couleurs qui la composent. Ces créations naturelles façonnées au fil des siècles par l’érosion ne peuvent pas laisser indifférent. La végétation, le maquis odorant et impénétrable, les vastes forêts de chênes et de châtaigniers centenaires, les essences aux parfums enivrants, célèbrent une île magique, une île aux mille visages…
Une diversité exceptionnelle
La Corse offre un littoral d’une pureté et d’une originalité incroyable, plus de 1000 km de côte d’une richesse à couper le souffle. Des golfes rouges de Porto aux calanques de Scandola et de Pianna (inscrites au patrimoine de l’UNESCO) l’émerveillement est partout présent avec :
Le Cap Corse, pays généreux, qui a toujours suscité les envies. Dès le 9ème siècle il s’est protégé en forteresse avec ses 32 tours sarrasines, ses villages fortifiés et ses nombreux châteaux forts. La religion y a elle aussi façonné le paysage avec chapelles, couvents, églises romanes et baroques partout présentes. Baigné par des eaux d’un bleu intense, il propose 80 km de côtes et d’îles qui forment un paysage sublime. Avec à l’ouest une riviera dentelée par la mer et à l’est une côte rocheuse plus basse et sauvage. De nombreuses marinas et deux minuscules ports sont blottis au cœur de ce littoral bercé par les effluves de myrte, de ciste, de bruyère, d’arbousier et de genévrier qui poussent sous le regard des goélands d’Audouin, cormorans huppés, balbuzards et lézards endémiques.
Bastia, reine de la mer tyrrhénienne, ancienne capitale génoise, rebelle et indomptée, préfecture de la Haute Corse, elle offre à travers la haute ville et la ville basse de véritables chefs d’œuvres de l’art baroque. Elle en est d’ailleurs la capitale française. Porte d’entrée de l’île, elle possède un patrimoine architectural sans pareil avec sa citadelle, ses maisons de maîtres, ses places et ses nombreuses églises. Ville méditerranéenne, accueillante, exubérante, située en bordure du détroit Toscan, elle est unique, inimitable.
Lucciana, village forteresse dressé à cause des invasions et de la destruction de l’antique cité romaine de Mariana par les populations du littoral forcées de se retirer sur ces collines escarpées. Ce village possède un riche patrimoine avec ses antiques murailles et sa superbe église St Michel ainsi que l’ancienne cathédrale « La Canonica » et l’église San Parteo, perle de l’architecture romane et pisane. Véritable village musée, conservatoire de l’architecture corse traditionnelle, elle est le rendez-vous de la Corse d’hier et d’aujourd’hui.
Moriani, située sur la Costa Verde, elle propose des paysages variés, un panorama sublime sur l’archipel toscan et un patrimoine culturel très riche d’églises, de chapelles romanes, pisanes mais aussi baroques baignées par un paysage entre mer turquoise et collines vertes.
Aléria, cité favorite de nombreux empereurs romains, ce centre archéologique européen d’une importance majeure propose un véritable mélange des grandes civilisations méditerranéennes : grecque, étrusque, carthaginoise et romaine. Fondée en 565 Av J.C. par les Phocéens, cet antique port de commerce, autrefois nommé Alalia (rebaptisé Aléria en 259 Av J.C.) fut le centre d’exportation des produits corses (Bois, peaux, cire, céréales, huiles, vins).
Ghisonaccia, entourée par un véritable jardin, la ville propose une immense plage de sable jaune, Vignale, et de nombreux étangs où l’on cultive huîtres et moules depuis des siècles. Terre de résistance et patrie des bandits d’honneur, les espaces de Fiumorbo, sauvages et difficiles d’accès s’offrent à vous…
Solenzara, espace idyllique, élégant, moderne avec de plus 450 anneaux de port dont 150 pour le passage, cette ville représente une étape quasi obligatoire pour la visite de l’île. Au sud de Solenzara, la Côte des Nacres propose des anses paradisiaques au fond desquelles se lovent de magnifiques plages de sable blanc très fin. : Cannella, Favone, Cavu, Fautea.
Porto-Vecchio, troisième ville de Corse, cité historique et port de plaisance, elle apparait aujourd’hui comme un des plus beaux sites côtiers de l’île. Ses plages de sable blanc : Palombaggia, Cala Rossa, Santa Giulia, San Ciprianu, Pinarellu, sont parmi les plus belles de la méditerranée. De plus Porto-Vecchio est la porte d’entrée de l’Alta Rocca, de la forêt de l’Ospedale ou des aiguilles de Bavella. Ses environs regorgent de sites archéologiques, vestiges de l’étrange civilisation Torréenne.
Bonifacio, carrefour de civilisation et d’influence dont l’ancienne citadelle génoise perchée sur un éperon calcaire de 70 mètres offre un panorama à couper le souffle. A travers son passé légendaire, elle offre aujourd’hui plages, grottes et un golfe magnifique à la pointe de Spérone ainsi que les îles de Lavezzi et Cavalo interdites car réservées à la jet-set internationale.
Propriano, port de plaisance dont l’essor du tourisme dès 1960 a favorisé l’expansion, blotti au fond d’un golfe marqué par l’écrin vert de ses collines de maquis et l’ocre de ses maisons colorées. Il est aujourd’hui le poumon du grand Valinco. La cité a su tirer le meilleur parti de ses plages mais aussi de théâtre naturel magnifique. Cette ville est d’abord une lumière, une ambiance, une couleur sans égal…
Ajaccio, ville d’art et d’histoire, capitale de la douceur de vivre, ville des artistes et des peintres qui règne sur le golfe le plus profond et le plus ouvert de Corse face aux Iles Sanguinaires, la ville impériale propose une succession de plages sublimes. Ville natale de Napoléon 1er, l’ombre de l’empereur y est partout présente. Elle domine un golfe de renommée mondiale en mariant la force des couleurs du granit, la légèreté des plages de sable blanc et l’exceptionnel bleu de ses flots. Chef-lieu du département de Corse du sud, sa tradition d’accueil en fait une des étapes incontournables dans la visite de l’île.
Sagone, ancien port romain dont les vestiges sont baignés par un golfe profond. Elle s’étire le long d’une superbe plage placée au cœur d’un cirque aux collines abruptes et sauvages. Ancien site préhistorique, des menhirs et des thermes magnifiques y sont encore visibles.
Cargèse, ancienne cité grecque, bourgade pittoresque aux murs blancs et aux cinq superbes plages de sable fin, elle propose avec ses deux églises (la latine et la grecque) un mariage original entre les civilisations orientales et occidentales de la Méditerranée.
Piana et ses Calanques du Diable, blotti dans le fabuleux théâtre de granit gris du Monte Cinto qui contraste avec les granits rouges des calanques, cet adorable village surplombe la mer du haut de ses 348 m. Des maisons de maître aux façades lumineuses se pressent contre le remarquable campanile de l’église Ste Marie Majeure du 18ème.Le contraste entre le littoral ensoleillé aux eaux bleu lagon et les montagnes enneigées est saisissant. La magie de ce lieu est due au long travail de l’érosion qui a façonné les roches comme de véritables sculptures naturelles aux nuances de rouge, brun et orangé. De nombreux sentiers permettent d’accéder à ces calanques classées d’intérêt mondial par l’UNESCO.
Porto, avec son Golfe Rouge classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, la petite station touristique est implantée sur un des sites les plus sublimes de la Méditerranée. Ses maisons de pierres rouges couvertes de tuiles s’enflamment dans le paysage lors de couchés de soleil à ne pas rater, tout comme la visite de l’Aquarium de la Poudrière et la forêt d’Aïtone et sa cascade.
Corte, porte d’entrée de la Corse intérieure, elle constitue le point de rencontre entre Bastia et Ajaccio. Située au cœur du GR 20, cette capitale de la Corse indépendante habitée par le souvenir de JP Gaffori et de Pascal Paoli a été au 18ème siècle le berceau de la démocratie corse.
Elle ouvre sur les espaces naturels de l’intérieur (avec l’Asco, l’Alta Strada, la Restonica, la Kalisté). C’est le domaine des alpages, des hautes montagnes et des bergers avec notamment Corte Vizzavona, qui marie le vert de ses forêts aux arbres immenses au bleu de ses nombreux cours d’eaux, cascades et vasques.
Le Centre Corse, pays cristallin qui s’étend sur les deux tiers de l’île de beauté. Il offre aux visiteurs 40 lacs d’altitude d’origines glaciaires (Nino, Melo, Capitello, Creno, Bastani…) ainsi que des forêts riches en essences. Cette dorsale montagneuse qui porte les plus hauts sommets de l’île, Monte Cristo (2706 m), Monte Rotondo (2622 m), Monte d’Oro (2389 m) est une véritable ligne de partage entre les 2 rivages de la Corse.
Calvi, nichée au fond de son superbe golfe, adossé à son acropole de granit, c’est la cité corse par excellence. Elle allie le charme des vieilles pierres de sa citadelle et la beauté de sa marine, au cadre sublime de ses hautes montagnes enneigées. La citadelle érigée au 13ème siècle par les Génois domine ce joyau de la Balagne, prolongé à l’intérieur par des bois de pins, d’eucalyptus et muriers.
Calenzana, cette cité haut lieu de l’histoire et de la gastronomie corse est célèbre pour ses nombreuses spécialités : son miel, ses confiseries, pâtisseries et vins blancs. En effet terre de la vigne, de l’olivier et de l’amandier, elle jouit d’une exceptionnelle fertilité. De plus elle est aujourd’hui une étape obligée pour les randonneurs, point de départ du GR 20 et du Mare a Monti qui la relie à Cargèse.
L’île Rousse, porte d’entrée de la Balagne, cité balnéaire élégante, elle propose aux visiteurs les vestiges d’une antique cité romaine et d’une tour génoise qui domine l’île de la Pietra reliée à la ville par la jetée du port et une roche teintée d’ocre. Crée en 1758 par Pascal Paoli pour rivaliser avec Calvi elle est aujourd’hui le miroir de la Corse du 18ème avec ses rues pavées en damier.
St Florent, perle du Nebbiu, antique cité romaine. Ce premier port de plaisance de Corse est une des stations touristiques les plus courues de la Méditerranée. Merveilleuse cité dont les demeures se baignent dans la mer, elle s’anime à la belle saison ce qui en fait une sorte de St Tropez à la corse. A ne pas manquer, sa citadelle et place génoise, l’antique cathédrale de Nebbio, la cathédrale Ste Marie ainsi que le village de Patrimonio réputé depuis l’Antiquité pour ses vins.

Pier Ollivier Créations

Pier Ollivier, peintre depuis plus de 30 ans, s’installe en Provence il y a une vingtaine d’années.
La rencontre avec cette région lui permet de continuer à assouvir sa passion en s’inspirant des couleurs de Provence.

Pier Ollivier puise son inspiration au cœur de la Provence, passionné d’architecture et de décoration, il mêle ainsi les ambiances du sud au grès de ses sensations.

découvrir le concept Pier Ollivier Créations

Commercialiser nos oeuvres

Vous êtes un professionnel de la décoration d´intérieur, décorateur ou architecte ?
Vous disposez d´un point de vente?


Si vous souhaitez commercialiser les toiles de Pier Ollivier Créations®, découvrez nos offres

Livraison offerte

FRAIS DE PORT OFFERTS

Paiement en ligne sécurisé

Le paiement par carte bancaire est entièrement sécurisé.
Notre site utilise les serveurs bancaires sécurisés de PAYPAL qui assure la protection et la confidentialité des transactions commerciales et informations échangée lors d’un paiement par carte bancaire.

en savoir plus

Questions / Réponses

Qui est Pier Ollivier ? Quel est l´origine du concept ?
Toutes les réponses à vos questions sur Pier Ollivier Créations  et notre boutique en ligne.

en savoir plus